En passant

Les brèves de nerdycode

Ninn : Ninn Is Not Notepad

Ça y est, j’ai enfin commencé le développement de Ninn !

Késako

J’en parlais ici et ici. Pour ceux qui veulent gagner du temps, voici le topo : créer un éditeur de texte.

Pourquoi ce projet ?

À l’époque, où j’ai commencé à penser à créer un éditeur de texte, je débutais en informatique. Le but du projet était d’apprendre le java, du moins à la base. Étant très pris dans ma scolarité, j’ai mis de côté ce projet sans pour autant l’oublier. En 2013, je me suis re-penché dessus  afin d’établir un bref cahier des charges du logiciel.

2014 fut une année très compliquée, donc une fois de plus j’ai reporté la mise en développement.

J’ai enfin pu coder quelques lignes de code pour sortir une version alpha (vraiment très alpha…).

Pourquoi j’en parle du coup (vu qu’il est même pas terminé) ?

Il me semblait important de noter cette évolution dans ce projet (qui n’aboutira peut-être pas :/ ). Cette version alpha repose sur tous mes acquis de ces 3 dernières années, donc je suis plutôt content de voir que j’ai évolué. 😀

Oui, je me la pète (un chouïa)

En 2012, une version alpha de ce type, je l’aurais sortie très probablement en 1 mois (voire plus), et là une à deux semaines m’auront suffit !

Dans les détails

Pour le moment, le logiciel est sous creative commons BY-SA. Je commencerais à réfléchir plus sérieusement à la legislation quand le projet sera devenu un peu plus important.

Je ne donne pas encore plus de détails sur les caractéristiques spécifiques à Ninn développées ou à développer de l’éditeur car je veux garder ça pour moi pour le moment. Seules les fonctionnalités de base ont été pour le moment ajoutées; à savoir : Ouvrir un fichier texte, écrire un fichier texte…

Ne l’oublions pas, je fais ça pour le fun. Il n’est pas question de proposer un logiciel aussi performant que Sublime Text ou Atom.

Les premières versions ont été donc faites en Java en Août 2015, vous pouvez télécharger tout ça ici : Ninn, le site (au design très sobre, en effet). Peut-être que je coderais le projet dans un autre langage (du type C++) ou bien avec une techno du type Qt (et son super langage QML).

Qt

Que je prononce, et que je prononcerais à jamais, « KuTé » [1]

J’ai commencé à regarder sans trop me presser Qt et le QML. Très bon langage. Du très très lourd !! Je reviendrais certainement là-dessus.

[1] Qt se prononce « Quioute » (Cute en anglais).

En passant

Les brèves de nerdycode

Des sous-titres pour tous

soapclub_logoSur SoapClub, je vous invite à lire mon article sur l’importance des sous-titres sur youtube et internet.


Pourquoi j’en parle ?

Tout est expliqué dans l’article 😉

Les ebooks

Souvenez-vous dans le dernier numéro des brèves de nerdycode, je parlais d’un petit projet personnel que j’essaie de mettre en place. Eh bien, voici une version alpha du projet, rien d’éloquent en soi, mais cela pose les bases 😀

Capture d’écran 2015-03-27 à 10.45.51

(Cliquez sur l’image pour accéder au site)

Voilà, voilà c’est tout pour aujourd’hui ! 🙂

En passant

Les brèves de nerdycode

Petite mise au point autour de SoapClub

J’avais durant mes jeunes années un blog « personnel » que j’avais délaissé au profit de celui-ci. Étant donné ma lenteur légendaire pour sortir un ou deux articles (que je juge plutôt assez complets pour la plupart, mais ça c’est mon avis), il est tout à fait compréhensible que SoapClub fut délaissé.

Pourquoi j’en parle du coup ?

Parce que j’ai décidé de reprendre tout à partir de zéro, from scratch comme dirait les informaticiens. Quelques articles restent pour prouver que ce blog n’est pas si jeune que ça, mais j’essaierai de rehausser le niveau « intellectuel » de ce blog (oui, j’ai honte de certains articles de ce blog, d’ailleurs certains ont été supprimés). Il y a également une « refonte » du design du blog (il y en aura sûrement une aussi pour nerdycode) au niveau du logo ainsi que du style choisi.

soapclub_logo

Et nerdycode dans tout ça ?

L’idée est que SoapClub reste très en retrait (du moins) vis à vis de l’univers informatique donc nerdycode (qui a deux ans et quatre mois maintenant d’ailleurs) reste toujours là. Peut-être même bien que j’écrirais d’avantage (qui sait ? :mrgreen: )

Des ebooks en cours de rédaction

C’est un petit projet personnel que j’essaie de mettre en place. Rien d’exceptionnel. L’idée est que comme j’aime écrire et faire de l’informatique, j’ai envie de partager un peu mes connaissances sous forme d’ebooks. Il y aura sûrement des articles de ce blog qui apparaîtront sous forme d’ebooks. Le côté bénéfique pour moi sera la mise en place de la plateforme de téléchargement des ebooks à l’aide de technos web dernier cri (oui cela me permettrait de mettre en pratique ce que je sais faire avec ces nouvelles technos).

Seront-ils gratuits ?

Oui, ils seront gratuits. D’une part parce que le contenu des ebooks n’apportera rien de bien nouveau vis à vis du dense contenu que vous trouverez sur Internet. D’autre part, car je n’ai pas envie de me casser les pieds à mettre en place un système de payement.

Il y aura quoi au menu ?

Je n’ai pas encore anticipé tout le contenu. Il y aura sûrement une collection « Web Dev » qui traite de tout ce qui a un rapport avec le développement web, une collection « From scratch »qui sera une suite de ebooks portant sur divers sujets, et des annexes.

Voici un bref aperçu du début d’un des premiers ebooks rédigés (à chaud) :

Capture d’écran 2014-07-03 à 20.28.39

En passant

Les brèves de nerdycode

nc

Ninn, le retour

Bientôt le retour de notre éditeur Ninn. Le premier objectif sera d’améliorer le code distribué sur le blog qui me semble un peu horrible avec un peu de recul.

D’autres projets

Une petite application android, un éditeur JS, et un petit jeu en HTML5 ! :mrgreen:

Articles

Bientôt écriture du prochain article de la série « Création de jeu en Java. » 😉

En passant

Les brèves de nerdycode


Mashant

Mashant est un réseau social pour développeurs. Voilà. Pourquoi est-ce que je parle de mashant et non pas de [nom d’un autre réseau social pour développeur autre que Mashant] ? Parce qu’il est français, parce que j’ai tout de suite aimé le concept, parce que c’est super sympa de partager des ressources et aussi parce que c’est gratuit. 😀

Mashant permet aux gens de partager des liens URL utiles, sympathiques mais aussi de montrer l’avancé de ses projets. Mashant propose également un liste de ebooks (pour l’instant restreintes certes, mais trouver et proposer des ebooks gratuits LÉGALEMENT, bon courage ! ).

Ce site n’est pas le seul réseau social existant sur le web, nous avons également coderwall ou encore geekli. Personnellement, je n’ai pas testé ces sites, mais pour ma part n’étant que développeur débutant, mashant me suffira pour le moment ! 🙂

mashant : www.mashant.com

Koding

Ce site est énorme ! Pour l’instant en version béta (il faut obtenir une invitation, invitation que j’ai reçu grâce à un assez sympathique membre de mashant 😀 ), ce site est très prometteur ! 🙂 Il propose un panel d’outils en ligne (un terminal bash et un éditeur maison entre autres), chaque utilisateur possède un répertoire pour coder, etc. Oui, vous l’avez deviné il s’agit de développer dans le cloud ! 😀 Cela a été bien la première fois que j’ai reconnu l’utilité du cloud ! 😀

Koding propose notamment une communauté et un réseau social assez sympathique d’emblée. Bien évidemment, le site est en béta donc il faudra attendre l’avancée de la plateforme pour en déguster chaque pixel.

Koding : https://koding.com/

Security Day Lille1 – 24/01/13

L’université de Lille 1 proposait une journée assez spéciale le 24 Janvier 2013 qui tournait autour de la sécurité. La journée, organisée par des étudiants en Master 2 informatique à Lille1, était divisée en deux parties :

  • des conférences ouvertes à tous le matin
  • des challenges ouvertes exclusivement aux étudiants de tout horizon (plus particulièrement de Lille1)

Les conférences

Les conférences étaient très intéressantes. Vous pouvez visiter le site de l’événement : http://security-day-lille1.fr/, sur celui-ci vous aurez aussi l’occasion de voir les différentes conférences en vidéo.

Les challenges

Je suis venu, j’ai vu et j’ai perdu ! (groupe N3RD H3RD) 😀

Mais avec humeur et joie. Le niveau était trop élevé pour moi, je suis encore trop jeune et pas encore assez instruit pour gagner à ce genre de challenges mais ce fut tout de même intéressant.

A bientôt !

nerdyprog.

En passant

Les brèves de nerdycode


Création d’une nouvelle rubrique : Les brèves de nerdycode

Après constaté que je pouvais consacré un peu de mon temps pour des articles rapides, je vous propose cette rubrique. Cette dernière comportera des nouvelles plus ou moins brèves, ou des articles dans le vif du sujet.

Vous reconnaîtrez ce type d’articles par le logotype ici présent —>

Le projet Ninn

Début du projet Ninn : 30 Septembre 2012 normalement.

Ninn sera un éditeur de texte écrit en Java, nous commençons bientôt le développement de l’applicatif. Il sera normalement diffusé en version code source libre et gratuit. Dans la continuité du projet, je partagerais avec vous un code source qui fera office de base au code du programme Ninn. Par respect de l’auteur, veuillez ne pas piquer le nom choisi pour l’application en cours de développement.

Creation of a new section : brief news from nerdycode

After a moment while writing a lot of expeditious articles, I decided to create the « brief news form nerdycode », where Serial and me will write very short articles or non-important articles.

Ninn project

Beginning of the project : 09/30/12. Normally.

Ninn will be an editor written in Java (so normally, running everywhere according to the theory). We’re startin’ the development soon, and it will be diffused as free software. So, I’ll share with you the source code in Java which will help me to build Ninn. Be nice, don’t copy the name I found for my soft.

En passant

Fedora 17 : The Beefy Miracle

Ecrit à partir de mon HP Pavilion Entertainment PC tournant sur Fedora 17 :
Ayant été un peu déçu par la version 12.04 LTS d’ubuntu qui n’est pas supporté par mon vieil laptop, je passe aux choses sérieuses : Installation d’un nouvel OS. après m’être frotté brèvement à debian où je n’ai pas dépassé le stade de l’installation (car Môssieur Debian ne voulait pas reconnaître ma borne wifi, mais ça c’est une autre histoire), je me suis tourné vers un vieux fantasme de gamin : Fedora !
Distribution tant utilisée dans les écoles (d’informatique précisons-le), à l’instar des deux autres distributions cités dans ce post, mon envie de l’installer, de le tester et d’apprendre avec joie les lignes de commande est dû aussi au fait que mon subconscient me fait dire que c’est le petit frère de RedHat (chers développeurs, ne m’en veuillez pas de l’appeler petit alors qu’il a tout d’un grand).
Peut être qu’un jour avec un peu de sous, je m’essaierai à RedHat et sa super certification. Un jour… J’en suis loin moi et mes ls, cd, mkdir….
Bref, il est arrivé le miracle énorme.
N.B : En choisissant d’installer avec les paquets « bureautique », j’ai fait l’énorme bétise de me priver des outils de développements. Je me dois de réparer ce manque d’outils par une installation manuelle. je dis ça au cas ou je vous aurai convaincu de l’installer…

En passant

Linux les commandes

Il y a de nombreuses commandes. Vraiment beaucoup. Mais quand on y réfléchit à deux fois, elles sont faciles à retenir pour la plupart et il y a matière à écrire un (bel) article. C’est presque de l’instinctif Linux. Et puis si ça ne l’est pas,  RTFM 😛

ls

affiche la liste des fichiers d’un répertoire

cd

[change directory] va au répertoire personnel (home)

pwd

montre le répertoire courant

mkdir

[make directory] crée un nouveau répertoire

💡 Nous vous conseillons d’utiliser ce qu’on appelle dans le jargon informatique une cheatsheet, soit une « antisèche » regroupant les principales lignes de commande à connaître pour s’en sortir sur le terminal linuxien comme celle-ci. Car vous vous doutez bien que celles que nous venons de voir ci-dessus ne sont pas les seules commandes qui existent !

Si vous doutez de tel ou tel commande, il suffit de lire le manuel en tapant man.

Bref, en attendant de pouvoir lire ce bel article (qui est loin d’être publié !), je vous propose une petite ligne de commande cachée (easter egg oui) :

user@engine:-$ xeyes

 

Rappel :

Accès aux terminaux (Sur les machines du département vous disposez de 7 terminaux virtuels. Six sont en mode texte et le septième est en mode graphique) :

ALT+CTRL+F1/F2/F3/F4/F5/F6.

En passant

JavaScript: Passing by Value or by Reference… (en)

FUNCTIONS – PASSAGES OF ARGUMENTS.

What I try to do :

In JavaScript, we have functions and we have arguments that we pass into those functions.Here, we try to make what we call passing by reference.
This means that any changes to that variable while in the function are completely separate from anything that happens outside the function.When we’ll use, later, in the script some values, they aren’t dependent to the name of the value.

The javascript code :

 
	//Main function
	function myFunction(a,b,c,z,xpos) 
	{
		//this refers to myFunction
		 this.a = a;
	}
	//We instantiate
	var test= new myFunction ('test');
	var number= new myFunction (2);
        //Displays Contenu de la variable 'test' : test
	alert("Contenu de la variable 'test' : "+test.a);
        //Displays Contenu de la variable 'number' : 2
	alert("Contenu de la variable 'number' : "+number.a);