Pourquoi et comment utiliser Internet anonymement ?

Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance. Il ne peut y avoir ingérence d’une autorité publique dans l’exercice de ce droit…

(Article 8 de la Convention Européenne de sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales.) 

L’anonymat est un droit fondamental, il s’applique aussi sur internet. Voici quelques raisons pour lesquelles on peut désiré être anonyme :

Lire la suite

SyntaxHighlighter sur WordPress

Vous êtes codeur ? Vous voulez partager vos codes sur votre blog ?
HOW CODE ON WORDPRESS
Allez je m’y mets !

var canvas = document.getElementById(‘myCanvas’);
var context = canvas.getContext(‘2d’);

context.translate(100,100);

context.strokeStyle = ‘#FF0000’; // rouge, évidemment
context.lineWidth = 5;

context.beginPath();
context.arc(0, 0, 50, 90*(Math.PI/180), 0*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(0, 100, 50, 270*(Math.PI/180), 0*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(100, 0, 50, Math.PI, 90*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(100, 100, 50, 180*(Math.PI/180), 270*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

C’est bien gentil comme idée mais la syntaxe n’est pas représentée, puis c’est moche

Et bien sur wordpress deux solutions vous sont proposés :

1ère solution :

Vous sélectionnez le texte puis vous mettez en format Pré-formaté.

var canvas = document.getElementById('myCanvas');
var context = canvas.getContext('2d');

context.translate(100,100);

context.strokeStyle = '#FF0000'; // rouge, évidemment
context.lineWidth = 5;

context.beginPath();
context.arc(0, 0, 50, 90*(Math.PI/180), 0*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(0, 100, 50, 270*(Math.PI/180), 0*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(100, 0, 50, Math.PI, 90*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(100, 100, 50, 180*(Math.PI/180), 270*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

Mais là encore c’est pas génial,en plus « ça fait pas pro.

2e solution :

WordPress propose d’intégrer le plugin SyntaxHiglighter ! Vous voulez plus d’infos sur ce « plugin », allez  .

Normalement cela vous permet d’obtenir ce genre de rendu :

ça vous plaît ? 🙂

Alors allons y ! C’est très simple  :

Vous écrivez entre crochets : sourcecode language= »langage choisi » Ici vous mettez n’importe quoi 🙂 Puis à la fin de votre code vous mettez (encore entre crochets) :/sourcecode

Les langages supportés sont les suivants :

Bash — bash, sh
C++ — cpp, c, c++
C# — c#, c-sharp, csharp
CSS — css
Delphi — delphi, pascal
Diff — diff
Groovy — groovy
Java — java
JavaScript — js, jscript, javascript
Perl — perl, pl
PHP — php
Plain text — plain, text
Python — py, python
Ruby — rb, ruby, rails, ror
Scala — scala
SQL — sql
VB — vb, vb.net
XML/HTML — xml, html, xhtml, xslt

Donc voilà ce que cela va donner avec le morceau de programme proposé :

var canvas = document.getElementById('myCanvas');
var context = canvas.getContext('2d');

context.translate(100,100);

context.strokeStyle = '#FF0000'; // rouge, évidemment
context.lineWidth = 5;

context.beginPath();
context.arc(0, 0, 50, 90*(Math.PI/180), 0*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(0, 100, 50, 270*(Math.PI/180), 0*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(100, 0, 50, Math.PI, 90*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(100, 100, 50, 180*(Math.PI/180), 270*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

ou encore selon la méthode décrite ici (info : le plugin est normalement déjà installé sur wordpress)

var canvas = document.getElementById('myCanvas');
var context = canvas.getContext('2d');

context.translate(100,100);

context.strokeStyle = '#FF0000'; // rouge, évidemment
context.lineWidth = 5;

context.beginPath();
context.arc(0, 0, 50, 90*(Math.PI/180), 0*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(0, 100, 50, 270*(Math.PI/180), 0*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(100, 0, 50, Math.PI, 90*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

context.beginPath();
context.arc(100, 100, 50, 180*(Math.PI/180), 270*(Math.PI/180), false);
context.stroke();
context.closePath();

Android x86, le test sur VirtualBox.

Virtualbox, la p’tite histoire.

Virtualbox est une machine virtuelle créée à l’origine par Sun microsystems. Sun microsystems est aussi à l’origine de Star Office, logiciel payant qui donnera naissance par la suite à OpenOffice. Sun fut racheté par ORACLE (qui édite également MySQL).

D’accord mais c’est quoi VirtualBox ?

VirtualBox (aussi appelé VBox pour les intimes)  est une machine virtuelle, tout comme VMware Player, permettant à l’utilisateur que vous êtes d’installer des environnements de travail, autrement dit des systèmes d’exploitation (OS, Operating System) sans avoir à les installer à proprement parler sur votre ordinateur.

Cela permet d’éviter certains désagréments ou bien d’éviter de supprimer la totalité de son disque dur par erreur en voulant installer Ubuntu ou Android sans savoir trop comment faire… 😀

Bon d’accord et Android dans tout ça ?

Une version Android est disponible sur PC ! On parle de « Android x86 » car x86 désigne le processeur x86 Intel. Vous voulez plus d’infos ? Ici !

Chouette, je me lance…mais euh comment on installe Android sur VBox j’y comprends rien !

Ahah ! 🙂 Pas évident quand on débute pourtant VBox, à l’instar de certaines machine virtuelle, est très simple d’utilisation.

Je vous invite à lire cet article pour comprendre comment installer Android x86.

Le test ?

Cela rame un peu mais le rendu est vraiment bien. On peut même installer de nouvelles applications. Le seul souci est de faire ‘reconnaître’ la machine sous Google Play…

Une idée

Vous pouvez installer Android sur votre netbook (si vous en avez marre de Windows 7 ahah) ! En se référant à l’article donné quelques lignes auparavant  ou encore cet article.

A.R.